samedi 27 décembre 2014

Compte rendu du groupe de bénévoles du mois d'octobre.

 Récit du voyage de quatres bénévoles.

                        Daniel rencontre deux enfants dits:"de la famille des enfants sauvages"

                     



                                     
                                                                      La maison de la famille.


                                          Jeux de ballons avec des enfants de CHUMLING.


                                                        Monastère de MU GUMPA.


                                                                Lama du monastère.


                                                       Distribution des dons à Dumje.


 
                        Valerie donne à la nonne responsable une instruction sur le tensiomètre.                                                



                                                                     Photo du départ.


 
                                                         Famille après le monastère.



                               Fête des couleurs au village de BANGSING.







                                       Rencontre avec Sotsi et sa soeur Soni.

 


     
              Nous sommes quatre amoureux du Népal et partons le 14 octobre 2014 sur les traces de Jacques et Christelle pour l'association L.E.M.M . La queue de mousson a rendu les routes très boueuses et difficilement praticables, faisant du voyage Kathmandou - Arughat un trajet dangereux et long. La dextérité du chauffeur de bus fait notre admiration. Nous nous serions bien passé de la musique indienne qui nous martèle les tympans durant les 10 longues heures de route (7h en temps normal). L'itinéraire de ce trek a été peaufiné par Jacques au vu des besoins dénombrés au  printemps.
Durant 14 jours de marche, nous irons à la rencontre des populations afin d'acheminer l'aide
recensée et d'évaluer les besoins à couvrir dans l'avenir.

             Dès le lendemain, débute l'action d'aide humanitaire avec la recherche des sœurs jumelles Sosti et Soni. Seule leur maman est présente dans leur petite maison au bord de la piste. Nous lui remettons des vêtements, un petit pécule et des photos prises par Jacques et les trois autres membres cadres de l’association, lors de leur  trekking de découverte au printemps.  Devant nous, ce sont donc une bonne dizaine de visages curieux et souriants qui se passent les photos. Notre guide traduit la raison de notre présence en ces lieux. Il sera pour nous à chaque étape un élément important dans nos échanges avec les populations : toujours expliquer que nous sommes là au nom de l'association LEMM et que c'est grâce à la solidarité de français que nous pouvons leur offrir ces dons. Les deux sœurs  sont à l'école, nous prévenons leur mère que nous repasserons  le 28 octobre.

Estimer la charge des porteurs n'est pas chose facile. En ce jour, elle s'avère excessive et  inacceptable pour nous. Un cinquième porteur est engagé, ce qui fait trois porteurs payés par l’association.

         A Jagat, rencontre avec l'instituteur. La problématique du manque de matériel (cahiers, crayons,
tableaux, craies) dans les écoles, bien souvent vétustes et rudimentaires, sera mentionnée dans chaque village. Nous apprenons lors de ce contact que les habitants de ce village doivent  aller à Philim (5h de marche) pour les soins, en dehors de la visite mensuelle d'un médecin pour lequel un local est mis à disposition.
La rencontre suivante se fait loin de tout. La famille que nous rencontrons vit isolée sur un versant de la Tsum valley. Réfugiés tibétains, nous aurons du mal à communiquer avec eux. Ils ont huit enfants. Les six plus jeunes ont moins de 10 ans et vivent avec leurs parents dans cette maison moyenâgeuse. Ils sont très craintifs et les photos que nous avions pour eux ont aidé à créer un climat de confiance. Vêtements, nourriture et argent leur sont remis. Chaque enfant reçoit un doudou, les visages s'illuminent, les yeux brillent, c'est un évènement inoubliable.

         A Chumling, nous savourons le moment. Les montagnes au loin sur fond de ciel bleu, une partie de ballon avec des enfants du village devant l'école fermée pour cause de vacances scolaires. L'instituteur étant absent, le responsable du village prend en charge les vêtements que nous offrons.

         Mu Gumpa est notre point le plus haut (3700 m) de notre trek. Le paysage est grandiose. Les jeunes lamas du monastère sont absents, nous remettons des vêtements chauds à un responsable qui nous fait visiter le monastère, riche de fascinants objets anciens. Avant de repartir, nous recevons en cadeau une khata,'' écharpe de félicité '' en soie.

        A Dumje, nous passons deux jours dans le petit monastère de nonnes, sous la houlette de la seule nonne adulte qui illumine cet endroit par son sourire. Elle est à la fois responsable du lieu et des personnes, soignante et maman de substitution. Elle s'occupe aussi du mini dispensaire et soigne ses patients avec de la médecine tibétaine. Nous lui remettons de petits ustensiles médicaux. Nous vivons ici de grands et beaux moments avec les enfants à qui nous apprenons à jouer aux dominos, au mikado et avec qui nous partageons la baignade dans la rivière en contre-bas. Nous donnons un ballon, des vêtements et de la nourriture en quantité pour tout ce petit monde mais aussi des cahiers et des crayons pour l'école qui est sur place. Vivre à leurs côtés, même si peu de temps est une expérience d'une richesse intérieure rare. Ils nous offrent des khatas pour nous remercier. C'est un cadeau précieux à nos cœurs. Nous devons poursuivre notre chemin et les quittons à contrecœur.

        Après quelques minutes de marche, nous rendons visite à une famille repérée par l'association.
La maman est seule avec deux de ses cinq enfants. L’échange est court mais tous trois apprécient notre aide ponctuelle.

         Le 25 octobre, malgré les instructions précises de Jacques, nous avons réussi à nous tromper de village et sommes allés avec nos poches de vêtements à distribuer à Banksing sur le flan de la vallée qui nous fait face. L'association avait déjà soutenue ce village par deux fois. L'accueil qui nous fait est fantastique. En ce dernier jour de la fête des lumières, le programme spécial de festivités avec costumes, chants et des danses traditionnelles est en notre honneur. C’est un moment de découverte culturelle merveilleux.

        Le voyage touche à sa fin, nos pas nous ramènent à Arughat mais avant, Sosti et Soni sont au
rendez-vous. Elles nous accueillent sur le bord de la piste avec des khatas et leurs magnifiques sourires d'enfants.


        Aucun mot ne peut vraiment rendre toute la beauté de ce trek, nous ne pouvons que vous inviter à venir à votre tour au Népal, dans la Tsum Valley. Vous en reviendrez différents.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire